Share

Investir dans l’immobilier locatif en France : est-ce toujours une bonne idée ?

Pour des placements avantageux et au risque limité, il devient particulièrement difficile de se tourner vers les solutions bancaires telles que les livrets d’épargnes. Néanmoins, il existe un secteur qui maintient une bonne rentabilité tout en étant relativement peu risqué : l’immobilier. Si ce n’est peut-être pas la meilleure période pour vendre ses biens, les faibles taux d’intérêt et les prix à la baisse sont parfaits pour investir. Cependant, l’immobilier devient réellement intéressant en matière de rentabilité lorsqu’il a vocation à être loué. Le loyer ainsi perçu offre des revenus supérieurs à la plupart des placements, et sur le long terme, l’immobilier locatif présente un excellent retour sur investissement.

Logements neufs ou anciens

Dans le domaine de l’immobilier locatif, il faut distinguer les logements neufs de l’immobilier ancien. Les premiers sont naturellement plus chers pour une surface équivalente et dans le même quartier. Mis à part pour les bâtiments classés comme historiques. Par contre, les premières années, un logement neuf engendre moins de charges et il est en moyenne loué à un prix plus élevé.

A l’inverse, investir dans l’immobilier ancien est plus abordable, mais il faut s’attendre à des charges plus élevées et à un loyer inférieur. A noter qu’un bâtiment ancien rénové sera considéré comme du neuf, selon le niveau de la rénovation.

Une rentabilité attractive

L’intérêt de l’immobilier locatif est de percevoir chaque mois un loyer par le locataire. Dans un premier temps, il permet de couvrir entièrement ou en partie les mensualités du prêt immobilier et certaines charges. Par la suite, cet argent peut être placé sur un autre produit rémunéré ou investi ailleurs. Les propriétaires de plusieurs logements locatifs peuvent même vivre uniquement de leurs rentes.

Actuellement, le taux de rentabilité d’un logement ancien varie entre 3 et 6 % par an et sans les charges et les impôts. Une performance nettement supérieure aux produits d’épargne classiques. Pour le marché du neuf, cette rentabilité se situe davantage autour de 2 à 4,5 %. Il faut préciser que la rentabilité d’un logement est calculée de la façon suivante : loyer annuel divisé par le prix du logement et multiplié par 100. Pour trouver le bon placement, vous pouvez faire appel à un expert comme Valority.com qui vous aidera à trouver le bien immobilier qu’il vous faut.

Un retour sur investissement

En plus des revenus annuels supplémentaires, l’immobilier locatif doit être vu comme un placement sur le long terme.  Il s’agit d’un marché qui perd rarement de sa valeur. Celle-ci peut même être considérablement augmentée suite à des travaux. Autrement dit, l’investissement dans l’immobilier permet un retour sur investissement lors de la revente du bien. Cette plus-value dépend de l’état du bien et de la valeur qu’aura gagnée le quartier au fil des années.

Bénéficier d’une défiscalisation

Outre ces aspects financiers, investir dans l’immobilier locatif est également avantageux en matière de fiscalité. Ces réductions d’impôt dépendent des revenus fonciers et si le bien est neuf ou ancien.

Pour des revenus fonciers inférieurs à 15 000 € par an pour un bien ancien, une réduction de 30 % du montant des loyers est accessible concernant l’impôt sur le revenu. Si, les revenus fonciers dépassent 15 000 € par an, il est alors possible de déduire les charges des loyers et les intérêts d’emprunt.

Pour l’immobilier locatif neuf, la loi Pinel peut s’appliquer et une réduction d’impôt s’applique. Elle est de 12 % pour six années de locations, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans.

Leave a Comment