Share

Reverra-t-on un jour des mammouths ?

La science avance à grands pas et en matière de génétique les progrès sont impressionnants. Certains parlent même du retour du mammouth dans les prochaines décennies. Cette espèce qui a côtoyé les hommes s’est éteinte il y a plusieurs millénaires. On peut légitimement s’interroger sur l’utilité qu’il y aurait à faire renaître cette espèce. Dans tous les cas, il reste encore beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir créer un véritable mammouth.

Des dinosaures au mammouth

Souvenez-vous, dans le film Jurrasic Park ce sont des dinosaures qui sont récrées à partir d’une séquence d’ADN retrouvée dans un moustique et ajoutée au génome d’une grenouille. Pour le mammouth, le principe serait similaire, c’est-à-dire que les scientifiques mélangeraient plusieurs génomes de mammouth retrouvés dans des spécimens congelés de Sibérie. Ensuite, ils associeraient l’ensemble au génome d’un éléphant d’Asie, un animal relativement proche du mammouth. Finalement, l’idée serait d’implanter un noyau de cellule mutante dans l’ovule d’une éléphante. Le résultat serait une forme de mammouth-éléphant. Pour avoir une espèce plus proche du véritable mammouth, les scientifiques espèrent trouver une cellule vivante dans un cadavre de mammouth.

Pour le moment, nous n’en sommes qu’aux prémisses, mais grâce à des mécènes les recherches progressent particulièrement vite.

Faut-il jouer avec la génétique ?

Si le mammouth intéresse tant de personnes, c’est qu’il s’agit d’un animal mythique qu’ont notamment représenté nos ancêtres dans leurs peintures murales. De plus, le fait d’avoir retrouvé des cadavres de mammouths dans les glaces de Sibérie rend les choses plus envisageables, car on sait à quoi ressemble exactement un mammouth, ce qui n’est pas le cas des dinosaures.

La génétique est une discipline qui peut sauver des vies, soigner des maladies et réparer des handicaps. Nous sommes loin de la maîtriser, mais les avancées donnent de l’espoir en matière de santé. Néanmoins, la génétique peut également être très dangereuse si elle est mal utilisée ou si on en abuse. En intervenant sur les gênes on peut modifier tout et n’importe quoi. Le cinéma et la littérature ont déjà plusieurs fois imaginé des scénarii catastrophes suite à des manipulations génétiques. Il faut dire oui à la génétique pour soigner, mais faire plus attention à la génétique pour améliorer ou créer de nouvelles capacités et des élites.  En allant contre la nature, on joue avec le feu.

L’intérêt du retour des mammouths

Certains avancent le fait que le retour des mammouths pourrait recréer un équilibre dans les plaines de la toundra. Cependant, depuis que ces animaux ont disparu, ces plaines se sont adaptées et l’équilibre est déjà là. En réalité le retour du mammouth est surtout une sorte de fantasme. De plus, son retour serait pour certains une illustration de la puissance humaine en matière de science.

Ce qui est étonnant, c’est qu’à côté de cette volonté de certains de faire renaître le mammouth, nous laissons des espèces animales mourir et disparaître. Nous devrions plutôt concentrer nos forces pour la sauvegarde des espèces menacée et notamment certains éléphants, plutôt que de chercher à recréer une espèce qui a disparu naturellement. Si l’homme a bien chassé le mammouth, ne semble pas être le principal responsable de sa disparition du fait des outils limités de l’époque. D’autres facteurs sont rentrés en jeu comme les changements climatiques qui sont actuellement la théorie principale de l’extinction des mammouths.

Au final, le retour des mammouths ne présente pas un grand intérêt dans l’instant présent et il est difficile d’évaluer l’impact que cela aurait sur l’environnement. Par contre, la protection des espèces menacée est primordiale si on ne veut pas qu’elles disparaissent à cause de l’activité humaine.

Leave a Comment