Share

Comment devenir avocat en droit des affaires ?

Le métier d’avocat est très vaste. En réalité il existe une multitude de types d’avocats différents selon le secteur dans lequel le professionnel va intervenir. Parmi eux, on distingue l’avocat en droit des affaires. Il a la particularité d’être plus un conseiller qu’un avocat qui va intervenir lors d’un procès. Plus précisément, il intervient souvent en amont afin d’éviter que l’entreprise ne réalise une action qui pourrait lui porter préjudice.

Ce qu’on attend d’un avocat d’affaires

Premièrement, l’avocat en droit des affaires doit avoir les qualités habituelles présentes chez un avocat : talent d’orateur, capacité à convaincre, connaissance profonde du secteur, aptitudes relationnelles. En tant qu’avocat d’affaires, il doit également parler anglais, savoir analyser et synthétiser la situation et le marché, et être très rigoureux. Naturellement des connaissances approfondies en économie et en finance sont également requises.

Très souvent, lorsqu’une entreprise ou une personne fait appel à un avocat d’affaires, le rôle de ce dernier est avant celui d’un conseiller pour permettre au client d’engager une action, sans craindre d’être poursuivi ou en assurant ses arrières en cas de procès. Les grandes entreprises conservent souvent dans la durée le même avocat. Par exemple, il peut s’agir d’
une équipe d’avocats spécialisés en droit de la sécurité sociale qui assiste ses clients en matière d’accidents du travail et maladies professionnelles.

Cependant, l’avocat en droit des affaires peut également intervenir, ultérieurement, lorsque le client subit un procès ou à l’inverse quand il porte plainte.

L’avocat d’affaires fait généralement partie d’un cabinet regroupant plusieurs autres professionnels spécialisés dans le domaine des affaires.

Formation et évolution professionnelle

Pour devenir avocat en droit des affaires, une Licence de droit suivie d’un Master en droit constituent la première étape. Dès ce processus de formation, le futur avocat devra se spécialiser dans un domaine de plus en plus précis au fur et à mesure qu’il progresse dans ses études. Il faut ensuite passer le CAPA (certificat d’aptitude à la profession d’avocat. Pour pouvoir plaider, un avocat doit également passer le barreau.

Au début de sa carrière, un avocat en droit des affaires gagne aux alentours de 30 000 euros bruts par an. Par la suite, le juriste peut approfondir ses connaissances en passant notamment par une formation anglo-saxonne très réputée dans ce secteur. Plus sa réputation grandira et plus l’avocat d’affaires pourra espérer un salaire élevé.

Les plus reconnus ont des salaires dépassant aisément les 100 000 euros bruts par an sans compter de nombreux bonus supplémentaires. Dans ce genre de profession le Graal est de travailler pour une ou plusieurs grandes entreprises internationales ou pour de grands hommes d’affaires.

Leave a Comment