Share

Du web 1.0 au web 3.0 en attendant le 4.0

Depuis sa création, le web a fortement progressé. Cela s’est fait selon des étapes bien précises dont le point de départ peut-être considéré comme étant le web 1.0. Celui-ci est souvent défini comme les pages web reliées entre elles par des hyperliens et qui se sont développées entre la moitié des années 1990 et 2006. C’est en quelque sorte la base de la navigation sur internet. De cette première version sont notamment issus les moteurs de recherche et surtout le géant Google.

L’année 2006 constitue souvent une étape du développement d’internet. C’est pourquoi on situe souvent l’apparition du web 2.0 durant cette année. Celui-ci se définit comme le web social. Il correspond à l’arrivée des différents sites et plateformes qui ont permis aux internautes de discuter entre eux via internet. Cette version inclut donc les blogs, les forums, et les réseaux sociaux. Les spécialistes ont souvent tendance à dire qu’il s’est terminé en 2014 avec l’arrivée du web 3.0.

Néanmoins, il n’y a pas encore de définition précise ce qu’est cette nouvelle étape dans laquelle nous nous trouvons actuellement. Certains parlent d’un internet des objets avec notamment le développement du commerce en ligne, tandis que d’autres utilisent le terme web sémantique qui favorise un échange des données entre les internautes. De plus, ce web 3.0 est une étape de transition dans laquelle le corps devient une interface, et où les requêtes écrites laissent peu à peu leur place aux interfaces et aux interactions vocales.

Finalement, on est encore loin du web 4.0 puisqu’il faudra qu’un nouvel acteur indexe l’ensemble des objets connectés comme cela a été fait pour les documents (Google) ou les profils des internautes (Facebook). Pour le moment, il existe encore une très forte concurrence sur le marché des objets connectés. Dès lors, on pourra parler d’un web 4.0 ou internet et les technologies connectées seront omniprésents dans notre quotidien.

Leave a Comment