Share

La santé plus lisible sur Google

Le moteur de recherche Google est utilisé par la grande majorité des internautes français et du monde. Les thèmes de recherches sont extrêmement variés et quasiment illimités. Néanmoins, parmi toutes les recherches, celles sur la santé font partie des plus nombreuses.

Le géant du web a donc décidé d’améliorer son moteur de recherche afin que les réponses en matière de santé soient plus efficaces.

La santé parmi les recherches les plus fréquentes

On a tous au moins une fois fait des recherches sur Google par rapport à des symptômes que l’on ressentait. Dans la plupart des cas on l’a immédiatement regretté au vu des résultats. En effet, lorsque l’on fait ce genre de recherche on finit plus anxiogène qu’on ne l’était avant, car on tombe généralement sur des pages où l’on nous apprend qu’il s’agit peut-être d’une maladie grave. Bref, en règle général, sur les question de santé, les résultats proposés par le célèbre moteur de recherche ne sont pas toujours les plus appropriés du fait d’un mauvais tri. Pourtant une recherche sur 20 est en lien avec la santé. Ce constat a donc poussé Google à améliorer son moteur de recherche.

Des informations plus pertinentes et plus lisibles

Google souhaite donc mettre à jour son moteur de recherche pour que ses utilisateurs soient plus facilement accès à des informations pertinentes en matière de recherche. Le but étant qu’en fonction de sa recherche, l’internaute puisse accéder immédiatement à des réponses ciblées, exhaustives, mais aussi plus ludiques. Les informations devraient donc être illustrées d’images et de schémas appropriés pour une meilleure compréhension.

Cette mise à jour va dans un premier temps être disponible uniquement aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. De plus, des médecins vont collaborer afin de fournir les meilleures informations et les plus fiables. Le modèle devrait par la suite être diffusé dans les autres pays. Bien sûr, le géant du web précise que dans tous les cas, il s’agit d’informations complémentaires, mais qu’elles ne remplacent pas l’avis d’un médecin.

Leave a Comment