Share

Renvoyée avant son premier jour à cause d’un tweet

Voici une actualité web qui nous démontre qu’il faut toujours rester prudent lorsque l’on poste quelque chose sur les réseaux sociaux. Une jeune femme anglaise, Cella, se l’est brutalement fait rappeler lorsqu’après avoir écrit un tweet elle s’est fait remercier par son patron alors qu’elle n’avait même pas encore débuté dans son nouveau job.

Un tweet insultant son job

Il faut dire que la jeune femme en question n’a pas été bien maline. En effet, elle a eu l’excellente idée de commenter sur le réseau social Twitter son prochain travail qu’elle devait débuter le lendemain. Il s’agissait d’un poste dans une pizzéria. Le problème c’est les propos qu’elle a tenus via son tweet.

En effet, elle a tout simplement écrit :

« Ew I start this fuck ass job tomorrow »

que l’on peut traduire par « Arf, je commence ce putain de job de merde demain », suivi par plusieurs pouces vers le bas. Malheureusement pour elle, son ex-futur boss Robert Waple, apparemment averti par un de ses employés, a vu le tweet. Furieux, il lui a alors répondu via un autre tweet :

« @Cellla_ And….no you don’t start that FA job today! I just fired you! Good luck with your no money, no job life! »,

ce qui signifie « Eh non, vous ne commencez pas ce putain de travail aujourd’hui. Je viens de vous renvoyer ! Bonne chance avec votre vie sans argent et sans travail ».

Surprise, Cella a dans un premier temps cru à une blague. Cependant, en appelant la pizzéria elle s’est rapidement rendu compte que le fameux Robert Waple n’est pas du genre à rigoler, puisqu’on lui a confirmé son renvoi. Surement pour ne montrer qu’elle était vexée, la jeune femme a envoyé un nouveau tweet :

« I got fired over Twitter »

(J’ai été virée sur Twitter » suivi de smiley pleurant de rire et avec une photo d’elle apparemment heureuse.

Cella est d’autant plus ridicule que travailler dans une pizzéria n’est pas non plus le travail le plus désagréable qu’il soit.

Leave a Comment