Share

Un tableau impressionniste du 19ème toujours aussi provocateur (selon FB)

L’affaire remonte à 2011, lorsqu’un utilisateur français de Facebook avait vu son compte censuré par le réseau social. La raison de cette censure, le professeur des écoles avait publié une image qui représente le sexe féminin selon le géant américain. Il s’agissait en réalité du fameux tableau « L’Origine du Monde » peint par le peintre impressionniste français Gustave Courbet en 1866. On y voit la représentation du bat du corps d’une femme nue allongée sur un lit, les cuisses écartées et centrée sur son sexe.

Il s’agit d’une œuvre réputée dans le monde de l’art et reconnue pour son réalisme et son influence sur la peinture et la littérature.

La publication de l’internaute français, qui a vu son compte être censuré, renvoyait vers un documentaire qui racontait l’histoire de l’œuvre et était diffusé sur ARTE. Il a donc décidé de porter plainte contre Facebook pour « atteinte à la liberté d’expression ». Le problème c’est que le réseau social indique dans ses conditions générales que toute plainte ne peut se faire que devant le tribunal de Santa Clara en Californie. Sans se décourager, l’internaute s’est tourné vers la justice française

Récemment, le tribunal de grande instance de Paris a déclaré que la justice française était en droit de poursuivre Facebook. Les conditions générales que doivent signer les utilisateurs de Facebook ont notamment été jugées « abusives » par une ordonnance du tribunal de grande instance de Paris. L’utilisateur français pourra donc porter son assignation auprès de la justice française, ce qui est déjà une première victoire face au géant Facebook.

Leave a Comment