Share

Quelques effets insolites du coronavirus

Le coronavirus est venu jouer les trouble-fêtes dans tous les pays du monde. Dans beaucoup d’entre eux, des mesures très strictes comme le confinement ont été mises en place. Et si ces mesures ont pour but de limiter les risques de propagation, elles ont eu certaines conséquences insolites et spectaculaires.

Plus de papier toilettes et de pâtes dans les supermarchés

Qui dit confidemment veut dire rester chez soi et consommer plus que d’habitude. C’est ainsi que beaucoup de consommateurs ont été étonnés de voir que certains supermarchés n’avaient plus de papier toilette en stock. Et dans certains pays comme l’Australie, il y a même eu des bagarres pour se procurer cet article. Il faut toutefois savoir que la diarrhée ne fait pas partie des symptômes du Covid-19.

En revanche, de très nombreux propriétaires d’animaux n’ont pas pensé à faire une réserve de nourriture pour leurs chiens et leurs chats. Ainsi, dans plusieurs pays comme en Chine, le nombre d’animaux abandonnés a connu une hausse. Dans ce même contexte, de nombreux propriétaires pensaient que la maladie pouvait être transmise par les animaux. Cette rumeur est entièrement fausse et des démentis ont été publiés dans la presse.

Des avions sans passager qui attendent l’autorisation pour atterrir

Dans un autre registre, une activité assez inhabituelle a aussi lieu au niveau du trafic aérien. Pendant le mois de février, de très nombreux avions ont été contraints de faire plusieurs tours sur l’Europe afin de bruler leurs excès de kérosène. En effet, plusieurs compagnies sont contraintes de maintenir au moins 80 % de leurs créneaux de vols même en temps de crise. Dans le cas contraire, elles risquent de ne plus pouvoir se poser dans ces aéroports.

Mais la Commission européenne a agi rapidement et a émis un communiqué annonçant un assouplissement dans cette règlementation. Cette dernière sera en vigueur uniquement pendant le confinement. D’un autre côté, la demande de location pour des jets privés connait actuellement une hausse qui varie entre 100 % et 300 %. Dans la majorité des cas, les réservations sont faites par des personnes qui doivent voyager pour le travail ou des clients qui n’ont pas pu prendre un vol commercial.

 

 

Leave a Comment